Espirito Santo : Un Etat de corruption latente


Les turpitudes d’un autocrate révélées par un journal alternatif mais ignorées, voire censurée par les médias traditionnels, dans le petit (mais riche) Etat brésilien d’Espirito Santo, ont trouvé un large echo dans les réseaux sociaux en attendant de trouver le chemin des tribunaux.

Tous les éléments d’un scandale de corruption tentaculaire sont réunis pour faire tomber une bonne partie du pouvoir politique et judiciaire. En dépit de la chape de plomb qui s’est abattue sur cet Etat depuis bientôt une décennie, un petit journal en ligne, Seculo Diario, tente de jouer son rôle de contre-pouvoir.

Le contexte n’est pourtant pas favorable aux révélations de cette ampleur. Avec un ex-gouverneur qui continue de faire la pluie et le beau temps, un parquet local aux ordres, une classe politique soumise et une presse muette.

Paulo Hartung (Photo Seculo Diario)

Selon le journal en ligne, l’ex-gouverneur de l’Etat d’Espirito Santo, Paulo Hartung (PMDB), est impliqué dans des affaires de blanchiment d’argent et de trafic d’influence.

La principale révélation avec preuves à l’appui concerne l’achat d’un appartement de haut standing (621,19 m²) par l’ex-gouverneur, Paulo Hartung, pour la modique somme de 48.000 réais* (vous lisez bien, quarante-huit mille réais) au constructeur Galwan.

Le prix dérisoire est en soi scandaleux, mais ce n’est pas tout. Le jour même de la transaction l’appartement sera revendu pour 2,052 millions de réais à une personne physique, Maria Alice Paoliello Lindenberg et une personne morale, une société d’administration, Lazer Administração e Participações. Chaque partie ayant payé 1,05 million à l’ex-gouverneur.

Le bénéfice engrangé est supérieur à la déclaration de biens de l’ex-candidat (en 2006) Paulo Hartung qui était de 1,3 million de réais. Mais ce n’est qu’un détail. Un de plus.

La suite est encore plus intéressante. Peu de temps après, l’appartement sera revendu au juge Adriano Correa de Mello pour 1,82 millions de réais. Cette somme ne sera pas entièrement payée en liquide. Le juge donnera en échange un appartement correspondant à un montant de 800 mille réais. Le reste de la somme, soit 1,02 million, ayant été payé antérieurement à Alice Paoliello Lindenberg et à la société d’administration.

Est-il utile de rappeler que le juge incriminé était en charge des dossiers de tous les adversaires politiques de Paulo Hartung ? Très actif dans la chasse aux sorcières, il se targuera de pourfendre le crime organisé imaginé par son mentor. Peu avant la révélation de l’affaire il sera muté dans une chambre moins exposée aux feux de la rampe.

Maria Alice Paoliello Lindenberg, quant à elle, est la directrice des relations institutionnelles du plus grand quotidien local, A Gazeta. Ce journal profite jusqu’à aujourd’hui des largesses du gouvernement de l’Etat d’Espirito-Santo par le biais de publicités institutionnelles.

La société d’administration appartient à Victor Affonso Biasutti Pignaton un richissime allié de l’ex-gouverneur.

Quant au constructeur Galwan, son expansion coïncidera avec l’arrivée au pouvoir du gouverneur Paulo-Hartung. La société de construction, appartenant à José Luiz Galvêas Loureiro, multipliera les chantiers jusqu’à se hisser parmi les 100 premiers constructeurs du Brésil.

A ce jour aucune action n’a été entamée par le parquet et pas une ligne n’a été écrite sur ce sujet dans les deux plus grands quotidiens de l’Etat.

Le principal accusé Paulo Hartung n’a pas encore attaqué en diffamation le journal Seculo Diario mais s’est fendu d’un communiqué par le biais de son avocat pour récuser les « informations calomnieuses ».

Est-ce utile de préciser que son avocat, Rodrigo Rabello Vieira, avait été nommé Procureur Général par celui qu’il est chargé défendre aujourd’hui ?

  Source : Seculo Diario

 * 48 mille réais = 19,4 mille euros.

Publicités

3 réflexions sur “Espirito Santo : Un Etat de corruption latente

  1. Voilà cette affaire clairement résumée. Maintenant, reste à savoir si ces informations seront divulguées au-delà du cercle restreint des lecteurs de SD et autres blogs.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s