Mascarade électorale


L’état d’Espirito-Santo, est devenu une petite enclave despotique au Sud-Est du Brésil. Les trois pouvoirs, plus les médias, sont aux mains d’un seul homme.

Paulo César Hartung Gomes, qui se fait appeler Paulo Hartung, est un cas d’école. Arrivé au bout de deux mandats et d’un bilan catastrophique, le gouverneur voudrait avoir la main sur les prochaines élections. Avec la bénédiction des candidats à la présidentielle, le potentat local a lancé  son poulain et même son pseudo opposant.

Pendant ce temps les hôpitaux et les prisons sombrent dans l’inhumanité.

Publicités

2 réflexions sur “Mascarade électorale

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s