Le système carcéral en chiffres


Pour compléter l’article sur les geôles de l’enfer, voici quelques chiffres * :

L’Etat d’Espirito-Santo compte 2677 détenus dans les commissariats soit 25% de la population carcérale de l’Etat. La moyenne nationale étant de 12%.

328 détenus sont morts dans les prisons de cet Etat en 2008.

5 détenus ont été démembrés en trois ans dans la prison de Viana, région de Vitoria.

2 mineurs ont été assassinés dans les unités socio-éducatives en 2009.

Il y a 77 prisonniers pour chaque 100.000 habitants pour une moyenne nationale de 30 pour 100.000.

La détérioration des conditions de détention est le fruit d’une politique menée par le gouverneur Paulo Hartung et ses secrétaires (ministres) en charge du dossier. Les médias locaux, dans leur majorité, se sont contentés de relater les faits quand il ne les passaient pas sous silence.

Cela avait été évoqué sur ce blog, il y a un an. En m’appuyant sur un article du journal local, je me demandais où étaient passées les organisations des droits de l’homme. Eh bien, elles travaillaient dans la difficulté jusqu’au 15 mars. Ce jour là, un rapport avait été exposé à Genève, au sein de la commission « Droits de l’Homme au Brésil : Violations commises dans le système pénitentiaire », en parallèle à la 13ème session du Conseil des Droits de l’Homme de l’Organisation des Nations Unies.

J’espère que les ONG pourront continuer à faire leur travail pour que cela cesse.

Voici un extrait du reportage bouleversant sur les prisons d’Espirito-Santo :

* source : Epoca

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s