Unilatéralisme de l’assistance américaine


L’horreur que vivent les haïtiens touchés par le séisme n’en finit pas de nous émouvoir. Depuis quatre jours les images diffusées par les médias et le témoignage des habitants révèlent au monde l’ampleur de la catastrophe mais aussi le dénuement dans lequel était plongé le peuple haïtien avant le tremblement de terre.

Pendant que les secours tentent d’accéder aux zones sinistrées, en arrière plan se déroule une bataille politique entre les pays présents sur le terrain et le géant américain.

La gestion autoritaire des américains semble irriter les pays qui participent activement à l’acheminement de l’aide. Le Brésil par la voix de son gouvernement s’est plaint des interférences américaines après que l’aéroport de Port au Prince soit passé sous contrôle américain.

Celso Amorim, le ministre des affaires étrangères évoque le manque de coordination dans l’organisation des secours et le ministre de la Défense, Nelson Jobim, lui pointe l’unilatéralisme de l’assistance.

Selon ce dernier la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) a automatiquement changé de profil en passant d’une mission de paix à une mission de reconstruction.

Le général brésilien, Floriano Peixoto, qui commande la force de stabilisation en Haïti a pour sa part dénoncé l’intention des américain d’envoyer une brigade de parachutistes dans la zone contrôlée par le commandement américain. Le but étant de reconstruire et non pas de combattre.

Avec un contingent de 1266 militaires, le Brésil estime pouvoir participer activement au déroulement des opération de secours.

Pour rappel, voici l’aide fournie par le Brésil à Haïti :

Un don de 14 millions de dollars du gouvernement brésilien

30 tonnes de nourriture, d’eau et de médicaments

13 citernes d’eau potable

Un hôpital de campagne avec une unité de soins intensifs

46 militaires du service de santé

51 pompiers

4 chiens renifleurs

15 ingénieurs

20 kits de médicaments (avec antibiotiques, anti inflamatoire et analgésiques pouvant servir à 10.000 personnes)

Source : Folha de S. Paulo

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s