A bala perdida


Le peuple brésilien pratique l’humour noir avec un certain talent, il faut le reconnaître. Est-ce une façon d’exorciser la violence endémique ? Sans doute, pour preuve voici la dernière trouvaille.

La mascotte officieuse des J.O 2016 de Rio serait… une balle perdue !

pipoco

Ceci est, hélas, le reflet d’une réalité dramatique.

Les faits qui se sont déroulés la semaine passée à Rio de Janeiro, démontrent avec acuité l’immense défi auquel sont et seront confrontés les autorités locales et nationales.

Cette guerre des trafiquants de drogue s’est soldée par plus de 40 morts, dix bus incendiés et un hélicoptère abattu.

Le secrétaire à la sécurité de Rio de Janeiro, José Mariano Beltrame, est allé jusqu’à comparer le feu antiaérien des bandits cariocas aux attentas du 11 septembre.

Au regard de la la complexité du problème, six-ans pour consolider la sécurité dans une cité telle que Rio, cela reste court. Le gouverneur de la cité merveilleuse n’hésite pas à user d’euphémisme pour résumer la situation : « nous sommes loin, très loin de l’idéal ».

Espérons qu’ils s’en approcheront un peu, juste un peu.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s