Troca de tiros


Dimanche 25 octobre, 22h00, Favela Kelson, banlieue de Rio.

Une jeune femme de 24 ans, Ana Cristina Costa do Nascimento, accompagnée de son mari, de ses trois enfants et de quelques proches rend visite à sa soeur pour organiser l’anniversaire de la petite dernière qui aura lieu le mois prochain.

Le groupe passe à proximité d’une station de bus située dans l’avenue Brasil, lorsque déboulent quatre véhicules de police. Les pneus crissent, les balles sifflent et les cris déchirent la nuit. Ana-Cristina et son bébé de 11 mois ne se relèveront pas.

La mère ne survivra pas à ses blessures, le bébé est toujours dans un état grave et risque de perdre un bras.

Le mari de la victime affirme que les coups de feu provenaient de la police militaire.

Le porte-parole de la police, le capitaine Ivan Blaz, lui, déclare que les hommes de la 16e BPM étaient en patrouille dans la nuit de dimanche quand leur véhicule fut mitraillé par des trafiquants. Les policiers n’ont pas riposté car au moment des faits la rue était noire de monde.

Qui a tiré ? La police ou les trafiquants ? Dans les deux cas l’Etat est coupable car il n’assure pas la sécurité de ses citoyens.

Source : O Globo

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s